Parcours Humanités et médiation numérique

Le parcours « Humanités et médiation numérique » se propose de former les étudiant-e-s aux nouveaux enjeux de la construction et de la diffusion des savoirs scientifiques par le biais des Humanités numériques.

Dans le prolongement de la licence pluridisciplinaire « Humanités », le champ d’investigations proposé – les Sciences de l’Antiquité et les Humanités en général – permet aux étudiant-e-s de s’appuyer sur une solide formation polyvalente, pratique et théorique, pour répondre aux différents enjeux liés à l’essor du numérique dans les pratiques de communication. L’accent mis sur la culture générale favorise la dimension réflexive, de même qu’il permet de valoriser les capacités d’innovation et l’ouverture à l’international, favorisée par la pratique des langues (anciennes ou étrangères), les partenariats avec des universités étrangères, et la possibilité de compléter sa formation hors de France. Les enseignements dispensés articulent les cours magistraux donnant une dimension réflexive sur la pratique et les enjeux du numérique, de la communication, de la valorisation et de la diffusion scientifiques (Usages du discours: rhétorique et communication; Sciences de l’Antiquité et nouvelles technologies etc.),  et les compétences techniques en matière numérique (langages informatiques, bases de données, encodage, rédaction web, blogging scientifique etc.), auxquels s’ajoutent aussi des cours en droit du numérique, en langues vivantes et anciennes, un stage obligatoire ainsi qu’une initiation à la recherche par la rédaction d’un mémoire.

Le parcours “Humanités et médiation numérique” prépare à des métiers situés à l’interface de différents secteurs au sein des entreprises et organisations publiques ou privées tels que responsable de médiation scientifique et culturelle; chargé-e de médiation scientifique; chargé-e de projets culturels; chargé-e de communication digitale; social media manager ; Chargé.e de production ou de valorisation des données et des usages numériques ; Chef.fe de projet numérique ; Chargé.e de développement numérique, culturel et patrimonial ; Médiateur/trice numérique ; Ingénieur en humanités numériques ; Responsable de communication numérique ; Webmester éditorial.e ; Responsable des productions audiovisuelles, productions pédagogiques et web, et dans le champ de la recherche, assistant-ingénieur, ingénieur-e  d’études, ingénieur-e de recherche ou enseignant-chercheur.

Cette polyvalence affirmée, centrée sur des compétences disciplinaires fortes, est, pour les entreprises et les organisations publiques ou privées, la garantie de profils originaux dont elles ont plus que jamais besoin, d’autant que ces jeunes diplômés seront armés pour être rapidement opérationnels dans les milieux professionnels en mutation qui exigent de la rigueur, de l’autonomie et de fortes capacités à travailler en réseau et à co-opérer. Elle permet aussi aux étudiants d’entrer dans le monde de la recherche, notamment en Sciences de l’Antiquité, en prenant part aux projets d’Humanités numériques portés par le Département Humanités (constitution de bases de données ; édition, traduction et commentaire de textes antiques, création d’images de la danse et de la mise en scène du théâtre antique par le biais de la vidéo et des images 3-D etc.).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search